Page standard

La respiration /cohérence cardiaque

La respiration

Le fait d'accéder à une bonne respiration va conditionner l'équilibre physiologique, psychique, mental et émotionnel de l'individu.

Cette bonne respiration au départ est instinctive. Il suffit d'observer un bébé respirer pour s'en rendre compte. Mais elle est déviée de son idéal au fur et à mesure que le sujet se construit. Les traumatismes, petits et grands, s'inscrivent inconsciemment dans la structure de la respiration, comme dans celle du corps. Ils y laissent des traces qui perturbent le schéma respiratoire par l'installation de tensions, fragilisant du même coup la personne pour ses défis à venir. Les relations profondes unissant la vie émotionnelle et la respiration font que les problèmes affectifs liés au développement de l'enfant et de l'adolescent s'expriment dans des attitudes corporelles et respiratoires correspondant aux attitudes psychologiques de défenses. Ces attitudes justifiées par les circonstances à un certain moment de la croissance personnelle risquent de se cristalliser et de devenir chroniques, alors même que les circonstances qui les justifiaient à l'origine ont disparu.

Le résultat chez l'adulte: un blocage dans le développement personnel sur le plan psycho-émotionnel et sur le plan physique, la stagnation dans des attitudes corporelles qui en sont l'expression inconsciente. L'histoire de vie de chacun s'inscrit dans sa structure. Le corps est marqué par l'histoire sociale de la personne. C'est avec ce corps, structuré d'une façon qui lui est propre et qui fait son unicité, que l'individu va agir dans toutes les situations de sa vie. La prise de conscience de ces retenues respiratoires, au niveau physique, peut renvoyer aux causes psycho-émotionnelles du blocage. Dés lors, le sujet peut dépasser ces tensions et retrouver une respiration libre et fluide, fonctionnelle et économique.

Cohérence cardiaque

 

Issue des recherches médicales en neurocardiologie, la cohérence cardiaque est le nom qui a été donné à un phénomène réflexe découvert par des chercheurs américains il y a une quinzaine d’années.

 

On a réussi à prouver que Cœur et Cerveau battent à l’unisson : si notre esprit et nos émotions influencent le rythme cardiaque, le rythme cardiaque a lui aussi une influence sur notre cerveau. Notre cerveau émotionnel, dans lequel siège l’hypothalamus (chef d’orchestre de toutes nos glandes), envoie des messages au cœur pour  permettre à l’organisme de s’adapter au stress vécu en modifiant son rythme autant cardiaque que respiratoire.De mon rythme cardio-respiratoire part  un arc réflexe automatique qui va équilibrer ( à condition que je l’entraine) le cerveau émotionnel et donc l’hypothalamus. Et C’est uniquement par Ma respiration que je peux avoir une action sur ce système neuro végétatif responsable de l’harmonie au sein de mes fonctions endocriniennes( toutes mes capacités d’adaptation à la vie) et de l’harmonie au niveau de mon système cardio vasculaire( régulation de la tension, entre autre) et par" ricoché" si j ‘ose dire, une harmonie au sein de mes émotions qui ne prennent plus le dessus, mais peuvent mieux être vécues et non subies. C’est en entrainant cet arc réflexe qui est initié par Ma respiration que je vais pouvoir équilibrer toute ma physiologie et apaiser mes émotions: Je redeviens le Sujet de la Vie et non plus l’ objet…

Ces découvertes ont ainsi prouvé l’importance de ces exercices sur" la gestion du stress"..et donc sur notre capacité à renforcer notre système immunitaire: car stress et immunité sont intimement liés;  Action également  sur l’équilibre cardio vasculaire.

 

 

Impact du stress

Le Stress

Il désigne la force qui appliquée à un corps induit une tension ou une déformation de ce corps. Le mot STRESS vient aussi du latin « STRICTUS » (Serré, pressé, comprimé) il signifie effort intense, forte pression à toute sollicitation faite sur un organisme, quelle soit :

-Physique

-Psychique

-Emotionnelle et exigeant de cet organisme une adaptation.

On peut rapprocher Stress de Distress, signifiant : détresse, péril, malaise, difficulté.

Chacun dispose de sa propre façon de réagir au stress mais il s'agit toujours d'un ensemble composé des symptômes suivants, certains étant prédominants chez un individu donné :

- accélération du rythme cardiaque et élévation de la pression artérielle

- respiration plus rapide

- libération d'hormones : ACTH, cortisol, adrénaline, ocytocine, vasopressine

- fatigue et tension musculaire, particulièrement dans le dos ( région lombaire) et le cou

- re-routage du flux sanguin : du cerveau et des viscères vers les bras et les jambes pour le combat ou la course

- hypersensibilité aux bruits, aux odeurs, au contact

- irritabilité émotionnelle

- anxiété voire dépression

- sueurs abondantes

- déséquilibre hormonal source d'un affaiblissement de la réponse immunitaire avec pour conséquences une facilité plus grande à être contaminé par des germes, à être victime d'un cancer ou d'une maladie auto-immune.

 

 

Testez votre niveau de stress

Quel est votre niveau de stress?

L'échelle Holmes-Rahe

Est utilisée pour calculer le niveau de stress et déterminer la probabilité que la santé soit affectée au cours de l'année qui vient. Ne tenez compte que des événements qui se sont produits au cours des 24 derniers mois.

Décès du conjoint (100) Divorce (73) Séparation (65) Séjour en prison (63) Décès d'un proche parent (63) Maladies ou blessures personnelles (53) Mariage (50) Perte d'emploi (47) Réconciliation avec le conjoint (45) Retraite (45) Modification de l'état de santé d'un membre de la famille (44) Grossesse (40) Difficultés sexuelles (39) Ajout d'un membre dans la famille (39) Changement dans la vie professionnelle (39) Modification de la situation financière (38) Mort d'un ami proche (37) Changement de carrière (36) Modification du nombre de disputes avec le conjoint (35) Hypothèque supérieure à un an de salaire (31) Saisie d'hypothèque ou de prêt (30) Modification de ses responsabilités professionnelles (29) Départ de l'un des enfants (29) Problème avec les beaux-parents (29) Succès personnel éclatant (28) Début ou fin d'emploi du conjoint (26) Première ou dernière année d'études (26) Modification de ses conditions de vie (25) Changements dans ses habitudes personnelles (24)

Difficultés avec son patron (23) Modification des heures et des conditions de travail (20) Changement de domicile (20) Changement d'école (20) Changement du type ou de la quantité de loisirs (19) Modification des activités religieuses (19) Modification des activités sociales (18) Hypothèque ou prêt inférieur à un an de salaire (17) Modification des habitudes de sommeil (16) Modification du nombre de réunions familiales (15) Modification des habitudes alimentaires (15) Voyage ou vacances (13) Noël (12) Infractions mineures à la loi (11)

Si d'autres événements ou situations stressantes se sont produits au cours des 24 derniers mois, notez-les en leur accordant une valeur identique à celle d'événements comparables (ex: grève et modification des conditions de vie, conflit avec des collègues de travail et problèmes avec les beaux-parents, etc.). Vous ajouterez leur valeur à celle du total de vos points.

Moins de 150 points: stress modéré

Entre 150 et 300 points : stress élevé

Plus de 300 points : stress très élevé

 

 

 

 

 

Evaluation des symptômes du stress

En utilisant les valeurs correspondantes de l’échelle présentée ci-après, indiquez la fréquence avec laquelle vous avez ressenti ou vécu les symptômes suivants au cours des deux dernières semaines

 

Valeurs de l’échelle:

0: N'est pas apparu depuis les deux dernières semaines

1: Est apparu une ou deux fois seulement depuis les deux dernières semaines

5: Est apparu plusieurs fois depuis les deux dernières semaines

10: Est apparu presque continuellement depuis les deux dernières semaines

   

1. Irritabilité

 27. Tremblements ou gestes nerveux

 

2. Sentiments dépressifs

28. Bégaiements ou hésitations verbales

 

 3. Bouche ou gorge sèche

29. Incapacité ou difficulté à se concentrer

 

 4. Actions ou gestes impulsifs

30. Difficulté à organiser ses pensées

 

5. Grincer des dents

 31. Difficulté à dormir toute la nuit sans se réveiller

 

 6. Difficulté à rester assis

 32. Besoin fréquent d'uriner

 

 7. Cauchemars

 33. Maux d'estomac ou difficulté à digérer

 

 8. Diarrhée

 34. Geste ou sentiment d’impatience

 

 9. Attaques verbales envers quelqu'un

 35. Maux de tête

 

 10. Hauts et bas émotifs

 36. Douleurs au dos ou à la nuque

 

 11. Grande envie de pleurer

 37. Perte ou gain d'appétit

 

 12. Grande envie de fuir

 38. Perte d'intérêt pour le sexe

 

 13. Grande envie de faire mal

 39. Oublis fréquents

 

 14. Pensées embrouillées

 40. Douleurs ou serrements à la poitrine

 

 15. Parler plus rapidement

 41. Conflits significatifs avec les autres

 

 16. Fatigue ou lourdeur généralisées

 42. Difficulté à se lever après le sommeil

 

 17. Sentiment d'être surchargé(e)

 43. Sentiment que les choses sont hors de contrôle

 

 18. Sentiment d'être émotivement fragile

 44. Difficulté à faire une longue activité continue

 

 19. Sentiments de tristesse

 45. Mouvements de retrait, d'isolement

 

 20. Sentiments d'anxiété

 46. Difficulté à s'endormir

 

 21. Tension émotionnelle

 47. Difficulté à se remettre d'un événement contrariant

 

 22. Hostilité envers les autres

 48. Mains moites

 

Total

Additionnez les valeurs que vous avez attribuées pour chaque symptôme et identifiez à partir de l’échelle suivante, le niveau d’impact du stress dans votre vie.

 

0-24

Faible influence du stress sur le fonctionnement

25-49

Niveau d’impact moyen du stress sur le fonctionnement en situation de performance

50-74

Niveau d’impact important du stress sur le fonctionnement et peut diminuer ou influencer la capacité de faire face aux situations si elles se prolongent

75 et plus

Impact très (trop) élevé du stress sur le fonctionnement et affecte probablement déjà la capacité de faire face aux situations. Nécessité d’agir pour diminuer le stress à court terme.

 

La respiration

DEUX FOIS PLUTOT QU ' UNE!!                                                 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

01.04 | 10:41

bonjour, je recherche un centre de méditation zazen ou sophrologie
le plus proche de Boisseron.
Eric.

...
17.05 | 22:09

Bonjour,
Ma belle fille est enceinte de 4,5 mois. Votre pratique est-elle adaptée à son état ? Avez-vous un cabinet ? Pourriez-vous m'informer des tarifs ?Merci

...
29.01 | 19:05

Isabelle , une petite fée bienfaisante ... Quelle rencontre ! J'en suis toute émue . Mamine de Saint just

...
25.04 | 12:25

Merci à vous toutes pour vos beaux témoignages, j'essai de faire de mon mieux et grâce à vous je m'améliore!! toute rencontre est l'occasion d'un changement,biz

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE